Récit d'atelier photo : Nord du Québec 2018

Pour une deuxième année consécutive, je partais en novembre dernier avec un groupe de passionnés dans la magnifique région de la Baie James. Plus de 5000 km parcourus, de nombreux animaux, des lumières magnifiques. Récit de mon périple.



Transport 

Je connais bien la route, mais c’est toujours un grand bonheur de conduire les quelques 1500 kilomètres qui me séparent de la magnifique région de la Baie James. C’est un périple qu’on ne doit pas prendre à la légère. Tout doit être prévu pour pouvoir tenir en cas de panne. La route qui sépare Matagami de Radisson fait 620 kilomètres, avec comme seul arrêt le relais routier situé au 381e kilomètre. L’été dernier, j’ai fait une crevaison pile à mi-chemin entre le relais et Matagami. J’étais très heureux d’avoir prévu une vraie roue de secours. 140km de route plutôt négligée (pour ne pas dire en mauvais état) avec un petit pneu de secoure, c’est impensable.



baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige



Je quitte donc la maison à 2h du matin vendredi. C’est probablement le moment le plus difficile : quitter la famille. Je n’ai aucun problème à rester 8h au froid, mais être loin de ma fille pendant près de deux semaines amène son lot de blues. Je suis également malade depuis quelques jours, une vilaine grippe, peu de sommeil, je tousse beaucoup. C’est ma principale préoccupation, la toux, car on s’apprête à faire beaucoup d’affût.

La voiture est prête : tous les entretiens ont été effectués, les équipements de secours sont en état de marche, top. Je passe chercher mes clients à Drummondville et Montréal avant de prendre la direction du nord. C’est serré mais tout a fini par rentrer. 

Notre première nuit sera à Matagami, porte d’entrée de la route de la Baie James. La route ne me déçoit pas, elle est magnifique comme à l’habitude. On dépasse les -25 degrés près de Mont Laurier. Selon les prévisions, heureusement, la température s’annonce plus clémente la haut. Pratique lorsque plusieurs heures d’affût nous attend. On croise nos premiers animaux, un coyote à la sortie du parc de la Vérendrye et un pygargue à tête blanche au-dessus de la route. On prend une pause à Amos, le temps de manger un bout, et on reprend la route.

On quittera Matagami aux petites heures du matin, au lever du soleil. On attaque la route de la Baie James avec les caméras fin prête au cas où nous rencontrions des bêtes sur le chemin. Après 150km, on rencontre une martre d’Amérique qui venait d’attraper un tétras du Canada. Quelques photos et hop, elle est déjà partie.

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige


On fini par arriver au relais routier sans aucun problème. On prend le temps de dîner, de faire le plein d’essence, et on est vite reparti. Je n’ai pas tellement le goût de conduire trop longtemps à la noirceur sur la route. On arrive finalement vers 17h. On prend possession de notre maison et on se prépare un repas vite fait. 

C’est le temps du plan de match. J’explique aux participants quel sera le plan de match pour la semaine. Tout le monde est bien excité et près à prendre part à l’aventure.


Jour 1 : affût aux loups


Cela fait quelques fois que je visite Sylvain. L’homme des bois côtoie les loups 365 jours par année depuis 20 ans. C’est le spécialiste en la matière. L’année dernière, nous avions fait une magnifique rencontre avec Frankie, jeune louve, que j’ai recroisé à maintes reprises l’été dernier alors que j’effectuais le repérage pour mon prochain atelier.

On rejoint Sylvain 30 minutes avant le lever du jour. Dès notre arrivée, on entend les loups hurler. À 2-3 reprises, leurs cris se font entendre. Ça met la table : ils sont tout près. On enfile les raquettes et on se rend au site d’affût. La température est douce, près du point de congélation. Mais il faut se méfier de ces températures trop douces, et surtout humides. On peut facilement avoir froid en étant négligent. On s’installe, on sort les jumelles, et on scrute le territoire.

On scrute, on scrute, rien. Les loups sont autours, puisque de nouvelles traces font leur apparition au travers des nôtres. Mais aucune observation n’est faite. C’est ça la nature. On peut se mettre dans le meilleures conditions possibles, rien n’est jamais garanti. On termine la journée après 9h d’affût et aucune observation. On invite Sylvain à venir souper alors que je prépare un rosbif et des pommes de terre. Quel bonheur de pouvoir cuisiner ses repas, sans avoir besoin d’aller au restaurant.


Jour 2 : affût aux loups


Le déroulement de la deuxième journée avec Sylvain est semblable à la première. On rejoint mon ami au lever du jour, on s’installe confortablement, et on scrute. Ce matin là, la neige tombe abondamment. La scène est tout simplement féerique. Réaliser des images dans de telles conditions relève du rêve. Mais bon, on scrute, on scrute, et toujours rien.

On décide de passer l’après-midi sur un deuxième site d’affût après que Sylvain ait découvert des traces toutes fraîches. La scène est encore une fois incroyable : la neige tombe sans vent, de très gros flocons. C’est la scène idéale pour les photos. Malheureusement, on scrute, on scrute, et toujours rien. On repartira après un autre 9h d’affût les mains vides. Est-ce qu’on est déçu? Non. Comment être déçu lorsque nous n’avons aucun contrôle. On ne sait jamais ce qu’elle nous réserve.

C’est le temps d’une petite leçon de recherche d’ambiance pour la soirée, après un délicieux chili cuisiné par Sylvie.


Jour 3 : la quête du caribou


Nous entamons le troisième jour très tôt. Départ à 6h45, direction les caribous. L’automne est le théâtre de la grande migration du caribou. Des centaines de milliers de bêtes parcourent ainsi des milliers de kilomètres pour descendre au sud. Nous comptons bien en croiser quelques uns. Cette année, la chasse est fermée, seuls les Cris peuvent la pratiquer. La population du troupeau a notamment chutée de 67% en quelques années.

Arrivés sur place, nous notons les traces dans la neige. Comme il a neigé la veille, tout ce qui est frais l’est depuis le matin ou la nuit. Le ciel est couvert et une petite neige tombe par intermittence. J’explique au groupe le fonctionnement de la journée, et nous continuons la route. Peu de temps après notre arrivée, nous croisons nos premiers caribous. Quelques signes nous prédisaient leur présence : traces fraîches, crottins frais.

Un groupe de quelques individus, 10 tout au plus. Ils quittent vers la forêt plus dense en quelques instants. Mais connaissant bien le comportement des caribous, je sais qu’ils ne sont jamais seuls et que les prochains ne sont jamais bien loin. On s’installe sur leur trajet et on attend. Cinq minutes plus tard, un autre caribou fait son apparition. Il se prête bien au jeu. Complètement relaxe, il prend la pause avant de continuer son chemin.

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige



Jour 4 : La quête du caribou et les lueurs du Nord


La lumière dans cette région est indescriptible. Le soleil ne monte plus très haut dans le ciel à cette période de l'année, les levers et coucher de soleil durent longtemps, l'heure dorée est interminable. C'est le paradis pour les photographes que nous sommes. Certes, j'aborde le côté technique dans mes ateliers, mais c'est avant tout la recherche de la lumière et de l'ambiance qui les guident.

C'est mon jour de fête, peut-être dame nature sera clémente pour cette journée? À notre arrivée, on sort le matériel en cas de rencontre sur la route. Le soleil se lève, et la lumière est tout simplement sublime. Des teintes de rose et d'orangé, mélangées aux arbres couverts de neiges et aux tourbières gelées donnent des scènes inimaginables.

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige


On continue notre route et on se rend compte que des traces fraîches ont fait leur apparition dans un secteur où aucune ne se trouvait  la veille. On aperçoit un groupe sur un lac gelé qui entrait dans la forêt après avoir traversé l'étendu gelé. On se poste à l'affût en bordure du lac, et on attend. Ce ne sera pas très long avant que nous soyons récompensé. Après une dizaine de minute posté et caché, les premiers caribous font leur apparition pour aller rejoindre les autres. Et d'autres les suivent, et d'autres les suivent. Ils sont près d'une vingtaine maintenant qui entre dans la forêt. Après 15 minutes, soudainement, les caribous ressortent à la course de la forêt. Le groupe compte facilement 60 individus. Probablement effrayés, ils retraversent le lac dans le sens inverse. Quelle scène magnifique. Le soleil est bien haut dans le ciel, la distorsion de chaleur bien présente, mais le moment est intense. Une heure trente passe et plus rien.

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige


On prend quelques minutes pour dîner, et on se dirige ensuite vers un deuxième site où l'on observe des traces fraîches. On prend place et on attend. On est sur le bord d'un petit étang gelé, et les traces formant une autoroute à caribous, passent sur une petite butte avant de traverser le lac. Après une heure d'attente, les premiers caribous font leur apparition. Puis d'autres. Cette journée est définitivement un cadeau de la nature. On finira par terminer l'après-midi à cet endroit, la tête pleine d'images de ces magnifiques bêtes.

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige


Le planning pour la soirée est de sortir faire quelques photographies de nuit. On est tout de même dans la Baie James, il n'y a aucune pollution lumineuse, il faut en profiter! On enfile les raquettes alors que le ciel est presque noir et on se dirige vers un site que j'avais repéré cet été. Le ciel est complètement magnifique. Des étoiles par milliards, on débute les photographies. Il fait -12 degrés mais c'est assez confortable. À la seule lueur de nos lampes frontales, on visite quelques sujets qui sont tout près. À un certain moment, je tourne les yeux vers le Nord, et j'aperçois une lueur en forme d'arc à l'horizon. Les aurores boréales. Selon les prévisions, un KP1 est annoncé pour ce soir. Une force faible, mais pile sur le 54e parallèle, ça vaut le coup de sortir les appareils photo. Le spectacle s'en ira en s'intensifiant. Présence de piliers, teintes de vert et de rouge, beaucoup de mouvement. Passé sa fête loin de la famille est difficile, mais la nature vient de me faire oublier tout ça le temps de cette soirée.

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige


Une fois rentrer à la maison, à 22h45, on décide de se cuisiner un bon spaghetti carbonara. La nuit sera courte.


Jour 5 : la quête du caribou


Le caribou est l'un des objectifs du voyage. Sans être axé sur cette espèce, nous aimerions bien photographier au maximum la grande migration. On quitte la maison à 6h du matin, après 4h30 de sommeil. J'ai l'habitude, mais c'est toujours plus difficile d'être créatif et attentif lorsque le sommeil se fait rare.

Ce sera le même scénario que les deux journées précédentes : trouver des traces fraîches et attendre au meilleur endroit. La journée sera bien moins fructueuse que la veille. Après avoir vu toutes ces bêtes dans une si belle lumière, les attentes étaient élevées.

La lumière est particulièrement belle, les formes dans les nuages sont tout simplement incroyables. Malheureusement, les observations se font rares, très rares. Dans toute la journée, nous ne rencontrerons qu'un petit groupe.


baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige



Jour 6 : les alentours de Radisson


La localité et ses alentours en eux-mêmes sont riches en faune et en paysages majestueux. Il ne suffit pas de parcourir des centaines de kilomètres pour trouver quelque chose de beau à photographier. On n'a qu'à regarder la végétation, le givre, les lacs gelés pour ne nommer que ceux-là.

On quitte donc aux petites heures, encore une fois, pour se diriger vers un site que j'ai repéré cet été pour les levers de soleil. Nous garderons l’œil ouvert car ce sera également un bon endroit pour les loups, loutres et lièvres.

Nous arrivons sur le réservoir Robert-Bourrassa. Tout est givré, l'humidité évaporée de la surface non-gelée s'est déposée sur la végétation. La température est glaciale, tout près de -20 degrés celcius. Par chance, le vent est nul. Une brume pèse sur le ciel au-dessus du réservoir, masquant le lever du soleil. Par contre, l'ambiance est tout simplement magique. La brume, le soleil au travers de cette dernière, les arbres givrés, il y a de quoi créer de magnifiques images. Nous nous installons sur le bord de l'eau gelée et débutons nos photos. Le moment est magnifique.


baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige


On reprend la route et on se dirige vers un autre secteur du réservoir. Ce sera un bel endroit pour le lynx et le renard. Sur la route, je garde toujours l'oeil ouvert. Non pas pour conduire (ce que je fais bien évidemment), mais pour la faune. Les animaux aiment bien utiliser les routes car elles constituent une façon de limiter leur dépense énergétique. J'aperçois alors une petite boule foncée cachée entre les arbres : un renard croisé! Je range la voiture en sécurité et nous sortons à sa rencontre. Il se leva et alla continuer un petit repas qu'il avait laissé là, puis pris la fuite. Une belle rencontre!


baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige


On en profite ensuite pour réaliser quelques images près du réservoir. Les arbres, les glaces, tout est magnifique. Tout est en douceur, la lumière est sublime et offre des scènes hors du réel.


baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige




Le retour


La route du retour est généralement généreuse. L’année dernière, nous avions photographier beaucoup d’animaux, comme des maîtres, lièvres, tétras du Canada, loutres de rivière, mésangeais du Canada et lagopèdes des saules.  Qu’allait nous réserver cette année?

On se lève enfin un peu plus tard. On a passé la semaine à se lever a 4h30 -5h . On en profite : réveil à 6h!! On prend un copieux déjeuner. Bacon, œufs, cretons. Ça sera difficile de rester éveillé durant la route avec tous ces lipides ingérés. On avait pour but de faire un petit tour du village car des renards ne se tiennent pas très loin. Il faut dire que la localité est assez petite. On remarque beaucoup de traces fraîches alors qu’on parcours la forêt autours.

Finalement, on fait une magnifique rencontre avec un renard roux. L’humidité du réservoir s’est déposée sur les arbres au courant de la nuit, laissant une atmosphère d’hiver à la fois glacial, doux et féerique.

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige


On prend donc la route au courant de la matinée. On jeté un œil à l’endroit où la veille nous avions observé le renard croisé. Malheureusement, bien que plusieurs pistes fraîches soient présentes, aucune observation.

On file jusqu’au relais sans trop de problème. Rendu au km 300, la neige débute. La route est assez large et on ne croise pas beaucoup de voitures, c’est plutôt sécuritaire mais il faut être vigilant. La nuit tombe et j’ai l’impression de passer en vitesse lumière dans Star Wars. La neige tombe abondamment avant de cesser environ au kilomètre 100. 200km sous la neige mais c’est enfin fini.

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige


On reprend la route le lendemain après un bon déjeuner. Arrivée près de la frontière de la région du Nord du Québec et de l’Abitibi, on croise deux loups sur la route. Quelle magnifique observation. On sort les caméras et à notre grande surprise, ils ressortent un peu plus loin sur la route. Au loin, la meute hurle. Quel moment!

baie james, radisson, nord du québec, jérémie leblond-fontaine, atelier photo, voyage photo, safari photo, safari photo nature québec, québec, canada, faune sauvage, caribous, renards roux, aurores boréales, couleurs, hiver, neige


On ne voit plus signe de nos deux loups. On retourne dans la voiture et je décide d’emprunter un petit chemin forestier à proximité. Quel chance : un autre loup se trouve sur le chemin à 200m. On tentera de l’approcher sans succès, avant de réentendre la meute hurler à environ 300m. Le moment est encore plus fort!

La portion Amos - Mont Laurier sera la plus penible. Neige parfois forte, on prend un peu de retard sur l’itinéraire, en plus de l’heure et demi avec les loups. Ce n’est pas la fin du monde, on retourne à la maison après tout. Le restant de la route se passera dans le calme alors que la nuit tombe.

Ceci met fin à un merveilleux périple de 10 jours en terre jamésienne. Si vous êtes intéressé à participer à mon atelier 2019 dans cette région, visitez www.safariphotonaturequebec.com .

Commentaires

Articles les plus consultés