L'histoire derrière l'image #13





J'arrive dans le parc national de la Mauricie aux petites heures du matin. Il est 4h15, une heure avant le lever du soleil lorsque je met le kayak à l'eau. Je fais quelques photographies, mais je ne rencontre pas d'orignaux comme ce que je désirais. Je quitte donc le lac avec quelques bonnes images de huards tout de même. 



Je reprend la route vers Trois-Rivières lorsque j'aperçois en bordure de la route un groupe de 15 urubus à tête rouge. Je stationne la voiture, et commence à prendre quelques images. J'aperçois 2 urubus qui s'envolent du sol dans la forêt. Je me doute qu'il y a quelque chose qui s'y trouve. J'y aperçois donc une carcasse de cerf de Virginie, le pourquoi il y a tant d'urubus qui s'y trouve. J'ai déjà des images qui se forment dans mon imagination.



Je suis de retour dans le parc deux jours plus tard aux petites heures. Il est 4h30 lorsque j'arrive, les premières lueurs du jour se font sentir dans le ciel nuageux. Je prépare ma caméra et je vais l'installer près de la carcasse. J'ai comme objectif de photographier la carcasse au grand angle avec un (ou des) urubus qui mangent sur celle-ci. J'installe le déclencheur sans-fil, fait quelques tests, et il ne me reste plus qu'à attendre que les urubus arrivent. Ce sont des oiseaux qui sont majoritairement actifs le jour, donc c'est plutôt normal qu'aucun ne se trouve ici pour le moment. Le lever du soleil est magnifique. J'en profite pour prendre quelques images.



Une fois le soleil levé, un premier urubus descend sur une grande branche qui se trouve au-dessus de la carcasse. Je déclenche une série d'image. J'ai activé le bracketing et je prend une série de 3 images. Mes plus grandes craintes sont que l'appareil ne déclenche pas, que l'exposition ne soit pas bonne (car j'ai réglé le tout avant le lever du soleil en mode iso automatique) ou que les oiseaux soient effrayés par le bruit de l'appareil. À la première séquence que je déclenche, l'urubus sur la branche ne semble pas du tout se soucier du bruit du clic. Après plus de 4h d'attente, les urubus s'envolent finalement tous en groupe, et je récupère la caméra. J'ai finalement l'image que je désirais.

EXIF de l'image :
Nikon D3s + 14-24mm f2.8
ISO 3200, f8, 1/125s

Commentaires

Articles les plus consultés