Voyage dans l'ouest canadien - Partie 5 - La forêt pluviale

On se dirige vers la côte pacifique de la Colombie-Britannique. La route est belle. On conduit au travers des champs agricoles, des montagnes et des forêts. Le bétail est libre comme l'air à certains endroits. Des panneaux indiquant Watch for Livestock arborent la route. Le bétail vit sans clôture, ce qui signifie qu'il peut se retrouver sur la route à n'importe quel moment, ce qui arriva. Des vaches, boeufs, chevaux ont croisés notre chemin.



Après une longue route, on arrive au coeur de la forêt pluviale de la côte pacifique de la Colombie-Britannique. On remarque que la végétation a grandement changé depuis qu'on a descendu cette interminable col qui serpente pour passer du plateau vers le niveau de la mer. La pluie s'installe rapidement. Il pleut des cordes. On aperçoit un orignal, tout près de la route, parmi les vaches qui broutent. Je croyais au début avoir halluciné, mais non, c'est bien un orignal mâle!




On prend le temps de s'installer dans la cabine. Une bonne nuit de sommeil au chaud ne fera pas de tord. On annonce -4 durant la nuit, de belles conditions pour des prises de vue en perspective.



Lever 1h avec le soleil, on se rend dans un endroit conseillé par celui nous héberge. J'arrive sur place, l'endroit est magnifique. La brume surplombe la rivière sur laquelle je me situe. L'odeur est forte, le saumon a commencé la fraie, et les poissons morts peuplent les rives. Je m'installe, et attend patiemment.


Photo Iphone

La belle lumière s'estompe pour faire place à une lumière dure. Les reflets sur l'eau seront très dure à gérer avec un animal relativement sombre. Sur l'heure du diner, je repars pour aller prendre une bouchée. On en profite pour aller se promener dans une forêt de cèdres géants. C'est assez impressionnant de voir des arbres si gros. Il n'y a aucun touriste dans le secteur, alors on est seul. C'est plaisant pour une fois!


Photo Iphone

Je retourne à mon spot. J'attends encore une fois. Tout d'un coup, ce gros grizzly mâle sort de la forêt, heureusement de l'autre côté de la rivière.  Je l'observe (et photographie) pendant environ 30 secondes, et il est reparti plus loin dans la rivière, suivant le courant. Il m'est malheureusement impossible de le suivre. Ce fût bref, mais le coeur bât fort pour cette première rencontre avec un grizzly.



Le lendemain, même scénario. Tout juste avant de stationner la voiture, on aperçoit un ours cannelle (cinnamon bear) et son petit en bordure de la route. Il fait encore très noir, le soleil est encore loin derrière les montagnes. Je prend quand même quelques photos, je ne laisse rien passé!




Je retourne donc à mon spot. Rien, rien, rien. J'entends un pygargue au loin, mais pas d'ours. J'attends quelques heures, puis retourne à la voiture. À mon arrivée au véhicule, l'ours cannelle est tout près, avec son petit, sous un gros cèdre. Pratiquement pas de lumière, mais j'en fais quand même quelques bonnes images.



Je me rend à un autre spot qui se situe un peu plus bas sur la rivière. J'y aperçois un grizzly à environ 200m. Il m'est impossible d'en faire des photographies, mais j'apprécie tout de même l'observation aux jumelles.

On repart donc le lendemain vers l'Île de Vancouver. Comme l'itinéraire est chargé, on ne peut rester plus longtemps pour les grizzlys. Ce n'est que partie remise! On reprend la route, et après quelques heures, on retrouve les montagnes. On parcours la route à travers divers tunnel. On côtoie les mouflons en bord de route, les trains qui longent le canyon, les collines arides et la route est sinueuse.



On arrive après près de 12h de route à Vancouver, ou on prendra le traversier au lever du soleil le lendemain.

La suite dans le prochain billet!

Commentaires

Articles les plus consultés