L'histoire derrière l'image #02



Depuis le début de l'hiver 2016, j'attends la neige. On est à la mi-février, pratiquement pas de neige au sol. Début mars, un peu de neige sur Québec, mais presque rien dans les Cantons de l'Est. Je prend tout de même une chance. Cela fait quelques années que je désire me rendre au Mont Mégantic pour y photographier ses arbres givrés par le froid, la glace et la neige. Question de circonstance, je n'ai pu m'y rendre avant cette année, et il fallait que cette année soit très pauvre en précipitation de neige. Je me dis tout de même que même si je ne réalise pas d'images, la sortie en montagne sera plaisante, bon pour le corps et me fera découvrir un nouveau coin de pays.

Je quitte donc mon chez-moi vers 10h du matin. Belle surprise... En préparant la voiture la veille (car ma voiture est mon lieu de sommeil lorsque je voyage), j'ai oublié les lumières allumées. Résultat : la batterie est morte. Le voyage commence bien! Je quitte donc vers 11h, le temps de trouver mes câbles, de laisser la batterie se charger (une chance que ma conjointe est à la maison), et de partir la voiture. Le parc est assez loin, un bon 2h30-3h de route est nécessaire pour s'y rendre.

Arrivé à bon port, j'enfile mes raquettes et je commence l'ascension. Le temps est froid et venteux, mais dans la forêt et avec la pente soutenue, je ne ressens rien de tout cela. Ce n'était que partie remise, puisque lorsque j'arrive au sommet, et que mon corps cesse de bouger, le froid s'installe rapidement dans mes vêtements. La scène est belle, le soleil se couche dans quelques instants. Il faut dire qu'avec l'heure que j'ai perdu au début de mon voyage, c'est mon heure de préparation au sommet qui s'est envolée. Avec le froid et le vent, je ne suis pas trop déçu d'être plus serré dans le temps.

Je trouve rapidement des compositions et des sujets intéressants. Les arbres ont de la neige givrée sur eux, mais pas comme une année "normale". Les photos sont rapidement terminées. Je début la descente en passant par le refuge situé au sommet. J'y entre pour me réchauffer un peu et faire sécher mes vêtements. Une braise est encore présente dans le poêle à bois. Je ravive le feu en étendant mes vêtements (une chance que je suis seul!). Je prend le temps de bien manger, et je redescend à la noirceur. Au pied, des activités sont organisées (c'est la semaine de relâche), donc une randonnée au flambeau. L'ambiance est particulièrement agréable.

Je retourne donc à ma voiture avec quelques bonnes images. Je prend la route vers St-Benoit-du-Lac ou je passerai la nuit et irai faire des photos le lendemain.

EXIF de l'image : 
Nikon D800 + 16-35 F4 @ 16mm
ISO 400, F16, 1/250s

Commentaires

Articles les plus consultés