Retouche photo

La plupart des photographes entendent souvent les gens se plaindre que leurs photos sont "retouchées", qu'elles ne reflètent pas la réalité, qu'elles sont fausses, qu'elles représentent plus une création numérique. Comme il est toujours mieux d'être informé plutôt que de parler à travers son chapeau, je vous explique aujourd'hui mon point de vue sur la dite retouche photo.

Premièrement, je préfère de loin utiliser l'expression développement plutôt que retouche. Le plupart des photographes photographient en format RAW (qui consiste en une photo purement brute, sans aucune compression ni traitement), que l'on peut comparer au négatif dans la photographie argentique. La retouche photo, à proprement parler, consiste en une modification physique de la photographie, soit en modifiant des objets, en ajustant leur taille, en les supprimant, etc. Par exemple, modifier un portrait en supprimant les boutons, les cernes et les imperfections est de la retouche. Le développement d'une photo consiste quant à lui à exploiter la gamme dynamique de la photographie, ainsi que ses autres caractéristiques, comme le contraste ou la netteté, pour obtenir le résultat désiré.

jlf photo, jlf-photo, jérémie leblond-fontaine, jérémie, leblond, fontaine, jlf, photo, événements, québec, lévis, photographie, photographe, mariages, mariage, événement, portraits, portrait, fiancailles, nature, landscape, paysage, ateliers, workshop, cours, course
Lightroom, logiciel de traitement de fichier RAW

Deuxièmement, on entend souvent dire que les gens préfèrent les photos "non-retouchées". J'ai une mauvaise nouvelle pour ces gens là. La photo que vous prenez avec votre appareil est, par défaut, développée (ou retouchée). En fait, pour obtenir une photo exploitable, dans un format JPEG pour l'afficher sur votre ordinateur ou pour la faire imprimer, l'appareil applique un traitement sur votre photo. D'où les modes présents dans la plupart des APN, tels que monochrome, paysage ou portrait. L'appareil prend la photo brute, et lui applique un traitement et l'affiche avec ce traitement. On pourrait donc dire que un peu tout le monde "retouche" ses photos. Certains boitiers plus évolués permettent même d'importer des presets, précédemment configurer à l'ordinateur.

Troisièmement, il est important de comprendre que le développement photo ne date pas d'hier. Dans la chambre noir, plusieurs usaient de différents produits pour développer leurs photos d'une manière différente, pour augmenter la saturation, pour augmenter le contraste, etc. À une certaine époque, on effectuait même des modifications à l'aide de crayons pour corriger des défauts. On pourrait donc parler de chambre noire numérique dans le cas de logiciel de traitement RAW.

Quatrièmement, on entend souvent dire qu'une photo est bonne parce qu'elle est retouchée. Ceci est complètement faux. Les bases de la photographie ne sont aucunement dépendantes de la retouche photo. Ce n'est pas la retouche qui corrigera une grave erreur d'exposition, un flou de bougé, une profondeur de champs trop petite ou un sujet mal éclairé. La qualité d'une photo se mesure premièrement à la prise de vue, et seulement ensuite à sa mise en valeur.

Ce qui est important de comprendre, c'est que développer une photographie, c'est simplement exploiter au maximum la plage dynamique en ajustant les différents paramètres pour obtenir le résultat désiré.

jlf photo, jlf-photo, jérémie leblond-fontaine, jérémie, leblond, fontaine, jlf, photo, événements, québec, lévis, photographie, photographe, mariages, mariage, événement, portraits, portrait, fiancailles, nature, landscape, paysage, ateliers, workshop, cours, course
St-François-de-l'Ile-d'Orléan

Commentaires

  1. Un très beau papier qui remet les pendules à l'heure.

    RépondreSupprimer
  2. J'adore cet article ! Ça explique vraiment bien la définition de "retouche" à laquelle je m'identifie.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés